Connect with us

Hi, what are you looking for?

Afrique

Soudan: les demandes hallucinantes du président d’Al Hilal Ondurman

Au Soudan, le championnat de football n’est pas prêt de reprendre en raison de la guerre civile. Et les joueurs tentent de se trouver de nouveaux points de chute pour poursuivre leur carrière. Sauf qu’ils se retrouvent souvent heurtés à la réticence des dirigeants.

C’est le cas notamment à Al Hilal Ondurman. Le géant club soudanais est connu pour débourser de folles sommes pour construire une belle équipe. Récemment la formation s’est offerte les services de l’entraîneur Florent Ibenge, d’une promesse gambienne Lamin Jarju sans oublier sa légion de congolais qui suivent Ibenge. Sauf qu’au moment de changer d’air, c’est plus difficile.

Dernier exemple en date, la transfert de Golody Makabi Lilepo. L’attaquant congolais a réussi à obtenir un bon de sortie après moult négociations avec ses dirigeants. Dans un premier temps le président Ibrahim Elagui n’a pas voulu aider dans la délivrance de lettre de libération, faciliter les discussions. Et quand le joueur et ses représentants arrivent enfin à trouver chaussure à leur pied, le président du club a exigé 100000 euros sur le salaire du joueur dans son nouveau club. Dans le même temps il avait déjà obtenu un certain pourcentage sur la prime de signature. Lilepo s’est finalement engagé avec Valenciennes (Ligue 2 en France) mais va devoir partager son salaire sur les trois prochaines années avec son ancien président. Une situation récurrente qui encombre les relations entre les agents des joueurs et le club. Pas facile…

Pendant ce temps, Lamin Jarju a rompu son contrat pour s’engager à Grenoble en France. Un dossier qui devrait d’ailleurs passer sur la table de la FIFA. Mais de pas quoi empêcher Al Hilal de se qualifier pour une nouvelle fois pour la phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF cette saison.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi :