Connect with us

Hi, what are you looking for?

Afrique

Pourquoi l’omniprésence de la FIFA dans le football africain est inquiétant ?

Les observateurs les plus avertis du football africain sont tous inquiets de l’évolution du football continental depuis 2017. Date à laquelle la FIFA a décidé -comme à l’époque coloniale- de prendre en main la gestion interne même de la confédération.

La fin de l’époque Issa !

Le Camerounais Issa Hayatou a dirigé avec brio et à la satisfaction de tous les africains l’instance continentale pendant près de 30 ans. Sous Issa, la CAF était une institution sérieuse, respectée de tous dont le président renvoyait un charisme débordant et une responsabilité exemplaire. Mais les manœuvres ça et là ont contribué à l’ejecter du fauteuil présidentiel en 2017. Il sera remplacé par Ahmad Ahmad le malgache. C’est à ce moment précis que tous les problèmes ont démarré au sein de la CAF.

Des chamboulements effrénés !

Alors que tout avait été fait pour modifier le calendrier de la coupe d’Afrique des nations afin d’être en conformité avec le calendrier des championnats européens, que la sollicitation de l’augmentation du nombre de participants (de 16 à 24) à la CAN et donc l’élargissement du cahier des charges d’organisation était restée sans suite. Tout est passé comme lettre à la poste après le départ d’Hayatou. La CAN est passée de 16 à 24 équipes.  Elle s’est jouée au mois de juin 2019 en Égypte. Pendant ce temps les pays africains au sud du Sahara ont tout le mal à remplir le très lourd cahier de charges de l’organisation de la CAN. C’est d’ailleurs un ancien employé de la FIFA, le SG Mosengo qui met depuis quelques jours la pression sur Yaoundé, menaçant de retirer la CAN prochaine.

L’institution désacralisée !

Et la CAF et sa compétition phare (la CAN) ne sont plus que deux petites poupées marionnettes dont l’avenir dépend de ceux qui ont pris le contrôle de la confédération. La CAN a perdu toute sa splendeur, toute son aura. Aucune valeur pour ce qui a été jusque là, la fierté de tout un continent. Tenez, en parlant de cette CAF ; aujourd’hui c’est un employé de la FIFA qui dirige la CAF, le président étant complètement effacé sur le tableau  des preneurs de décisions.

Pourquoi c’est en Afrique que la fifa et son président viennent mettre en application tout ce qui ne marche pas dans les autres confédérations. Pourquoi Gianni est omniprésent ici ? La CAF est-elle la seule confédération sous l’escarcelle de la FIFA ? Si c’est parce que la FIFA a mis de l’argent dans l’instance ; eh bien elle n’était pas obligée. Tout comme rien oblige Gianni à choisir ses voyages de colon en Afrique pour jouer au foot, ou faire imposer des décisions, entre autres l’idée d’une super league.

Le souci c’est de subir ce que l’on subit maintenant sans pour autant avoir la chance de faire bouger les lignes. Il est absolument temps que des voix s’élèvent pour sonner la fin de cette récréation.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi :